En extérieur·Liste de tous nos articles

Sorties coquines à Sion

Après de nombreuses semaines très chargées nous avons décidés de nous offrir un week-end dans une ville où nous aimons nous perdre : Sion. Nous sommes descendus dans un hôtel sur les hauteurs dans lequel pour ne rien vous cacher nous avons fait de nombreuses coquineries.

Non contents d’avoir passés une partie de la journée nus à se caresser, se faire jouir et jouer l’un avec l’autre en ce samedi 24 mai, nous avons décidé d’aller nous promener dans la ville. Notre choix s’est évidemment porté sur les boutiques de lingerie où nous avons repéré de beaux ensembles quoi qu’un peu trop classiques et pas assez coquins à notre goût. Quelque peu fatigués nous sommes allés boire un verre de champagne dans un bar d’un grand hôtel. Il devait être 16h30 peut-être 17h…

Ma belle coquine portait un jean classique, un débardeur léger ne cachant rien de sa magnifique poitrine et de son excitation latente. Pour ma part je portais un jean, un polo sombre et un string rouge que Maîtresse Sophie avait décidé de me faire porter.

Installés dans de grands fauteuils Sophie a commencé à poser sa main sur mon entre jambes, j’écarte doucement mes cuisses pour laisser ses doigts gagner mon sexe déjà dur. Nous sommes interrompus par le serveur, Maîtresse a toujours sa main sur mon entre jambes. Quelques minutes après nous buvons du champagne, ma douce vient me rejoindre sur le fauteuil. Nous nous laissons aller à nos envies, nous embrassant sans retenue, Maîtresse caressant toujours mon sexe tendu à travers mon jeans.

Ses vas et viens le long de mon sexe sont brefs et précis, je me laisse gagner par le plaisir à chaque instants… Le champagne ne nous aide pas à rester calmes.  Ses caresses à travers mon pantalon sont de plus en plus appuyées, de plus en plus précises. Nous nous embrassons pleinement sans plus de pudeur, je sens ma Maîtresse tout aussi excitée que moi. Sa main est toujours posée sur mon sexe, nous nous embrassons, nous nous caressons alors que les serveurs ne passent pas très loin et que les personnes sur les tables d’à côté ne semblent pas nous apercevoir.

Après de longues minutes de ces caresses des plus excitantes Sophie s’arrête et vient se lover contre moi. Qu’il est bon de la sentir tout contre soi, je resterais des heures à la serrer ainsi, à la respirer, à l’aimer. Vers 18h30, je demande à Maîtresse :

« – Vous voulez y aller ?
– D’accord mais où, les magasins vont fermer d’ici 30 minutes ?
– Je ne sais pas on verra bien Maîtresse…. »

Nous nous levons pour sortir et nous arrivons en face d’un magasin de lingerie, nous y entrons, il y a pas mal de monde encore mais les vendeuses fatiguées de leurs journée sont peu nombreuses pour la plupart assises à leur comptoir.

« – Vous ne voulez pas essayer des ensembles ?
– Pourquoi pas…
– Ou bien aller voir une cabine d’essayage Maîtresse ? »

A cette question Maîtresse affiche un large sourire, nous choisissons un coin calme en plein milieu du rayonnage, Sophie attrape deux ensembles aux hasard et nous nous dirigeons vers une cabine d’essayage au calme mais pas franchement isolée. Les vendeuses exténuées ne semblent pas voir notre petit manège. A peine le rideau fermé, nous nous jetons l’un sur l’autre. Nous nous embrassons sans plus de retenue, Maîtresse caresse mes fesses sans ménagement alors que d’une main je caresse sa si jolie poitrine…. Nos corps s’entraînent mutuellement dans des caresses sans fin. Entre deux baisers Maîtresse me glisse :

« – J’adorerais te sucer là mon soumis… »

Ma réponse ne se fait pas attendre…..

«  – Avec plaisir Maîtresse…. »

Maîtresse s’assoit alors sur le petit tabouret présent dans la cabine, elle ouvre mon pantalon sans ménagement pour le baisser à mi cuisses. Tout en me regardant elle pose ses deux mains sur mes fesses, ne portant qu’un string ma belle me caresse sans difficulté… Ses mains m’effleure, me caresse, me fesse par moments…  Je sens à sa façon de me caresser qu’elle souhaite que je me retourne, je lui présente alors mes fesses tendues. Ses mains accélèrent des caresses de plus en plus coquines, je sens sa bouche se déposer sur mon fessier et ses mains me claquer par instant. Je sens son souffle chaud et humide me parcourir, ses baisers en cet endroit sont un réel délice…

En ces instants, je me laisse totalement aller à ses envies….. C’est alors qu’elle me demande :

–  « Tu as pris ton appareil photo mon soumis ?
– oui il est dans le sac Maîtresse…. »

Trente secondes plus tard, je la vois prendre des photos de moi fesses tendues juste en string, sa main continue à me caresser alors que les clichés se font de plus en plus nombreux… J’aime être son modèle, poser pour ma photographe préférée…

Après quelques minutes de photos, Maîtresse s’assoit sur le tabouret, baisse mon string pour prendre mon sexe en main. J’en ferme les yeux de plaisir tant ses caresses sont bonnes, mon sexe est trempé d’envie et de coquinerie. Tout en me regardant elle me masturbe d’une façon si exquise…

  • Tu as une bonne queue aujourd’hui mon soumis !
  • Merci Maîtresse !
  • Tu crois que je vais te sucer ?
  • Oui Maîtresse.
  • Nous allons voir ça….

Sa main va et vient sur mon sexe, ses yeux plongés dans les miens, l’excitation monte à chaque instants, sa main glisse sur ce qui me fait homme. Je me laisse aller totalement. Sans me prévenir, je sens tout à coup sa bouche se pencher sur moi.

Ses lèvres chaudes embrassent toute l’étendue de mon envie, ses baisers sont chauds et humides, je me laisse complètement aller à ses caresses si suaves. Je ferme les yeux de bonheur, Maîtresse me masturbe tout doucement pour me frustrer alors que sa bouche va et vient sur mon sexe.

Sa façon de me sucer est si unique, si douce, si frustrante que chaque secondes est un intense plaisir. Peu à peu sa main quitte mon sexe pour se poser de façon non moi coquine sur mes fesses qu’elle fesse sans retenue. Par moments nous entendons des gens passer dans les rayons juste à côté, la peur d’être surpris et vus à chaque instants ne fait que renforcer notre excitation. Maîtresse accélère ses vas et vient, sa langue est de plus en plus présente à chaque seconde, sa bouche habite complètement mon sexe. Ne sachant plus où je suis, Sophie est une fois de plus et pour toujours maîtresse de mes envies et de mon excitation. Au bout de plusieurs minutes de ces excitantes caresses charnues, Maîtresse s’arrête, sa main remplace sa bouche. Nous nous regardons pour mieux partager cette excitation commune.

Sans un mot Maîtresse descend du tabouret, me regarde toujours, se met à genoux et plonge à nouveau vers mon sexe gorgé de plaisir. Sa bouche va et vient sans aucune retenue, par moments ma douce accélère puis freine d’un coup pour presque arrêter et enfin repartir de plus belle. Je pose ma main derrière sa tête pour mieux l’encourager à ce plaisir que j’aime tant. Le rythme que Sophie m’impose est intenable, je sens peu à peu le plaisir monter. Sa bouche va et vient à un rythme toujours aussi soutenu, je ne peux que fermer les yeux tant le plaisir est intense. Cela fait de nombreuses minutes que sa bouche embrasse mon sexe à un rythme toujours plus rapide. Alors que je suis sur le point de jouir, une voix off annonce :

– « votre magasin ferme ses portes dans cinq minutes, merci de regagner la sortie. »

Maîtresse se relève non sans un sourire très coquin, sa main me masturbe vivement, nous nous embrassons avec toute la fougue que nous donne la situation. Puis Maîtresse me glisse d’un air très gracieux :

– « Petit coquin, tu auras droit à la suite bientôt, rentrons à l’hôtel. Tu ne crois pas que tu allais jouir dans ma bouche sans en avoir l’autorisation ? Tu vas rester bien tendu et frustré ! Ce qui est idéal pour le soumis que tu es. »

Sophie m’embrasse sans avoir le temps de lui répondre, puis se met à genoux en moins de temps qu’il ne faut pour le dire et me sucer effrontément sans retenue pendant une longue minute où elle joue avec ma jouissance grimpante. Juste avant le bouquet final, elle se relève, me claque les fesses et me dis :

– « Allons y mon soumis… »

Nous sortons de la cabine direction la sortie, nous sommes totalement excités… Je profite de l’escalator pour l’embrasser passionnément et lui caresser les fesses pleinement faisant fi des gens qui nous regarde.

2 commentaires sur “Sorties coquines à Sion

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s